Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 13:10

Propositions_Patrice_Cardot-Conseil_européen_Défense_2015-version fév 2015 (1).pdf

Cette note blanche est destinée à nourrir de manière aussi libre et utile que possible les réflexions européennes et nationales préalables à la définition d’un ordre du jour pour la prochaine édition du Conseil européen qui sera dédiée à la défense, au cours de l’année 2015.

Elle comporte, outre un retour sur le Conseil européen des 19 et 20 décembre 2013, une analyse du contexte actuel dans lequel s’inscrit la PSDC ainsi qu’un ensemble de recommandations relatives à l’établissement de l’ordre du jour de ce nouveau Conseil européen’Défense’.

Afin de permettre au lecteur de disposer des éléments d’appréciation utiles à la clarté du propos, sont rassemblés en annexe au présent document les contenus de plusieurs textes importants adoptés depuis 2012 à l’égard de la PSDC par les institutions européennes compétentes (Conseil, Commission européenne, Parlement européen).

Partager cet article

20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 13:21

Partager cet article

24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 18:21

Partager cet article

24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 17:32

Partager cet article

24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 17:31

Partager cet article

24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 17:31

Partager cet article

24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 17:29

Partager cet article

24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 17:28

Partager cet article

24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 09:50

Partager cet article

23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 19:54

Autiste ! Sourde ! Aveugle ! Irréfléchie ! Aliénée ! Abandonnée à des objectifs et intérêts étrangers à tout projet politique durable et partageable à la fois par la majorité de ses propres citoyens et par celle de ses grands partenaires internationaux !

Autant de qualificatifs qui peuvent être utilisés à loisir s'agissant de la posture diplomatique et stratégique actuelle d'une Union européenne qui, alors que son impuissance a été manifestement organisée autant par les capitales de ses Etats membres que par des protagonistes internes à ses propres institutions en capacité de lui faire dire et faire tout et son contraire, provoque, joue avec le feu, se comporte en enfant gâté insolent, donne des leçons sans se les appliquer à elle-même ! Et ce alors même que, bien que n'ayant toutours pas défini - de manière consensuelle tout au moins - ni ses véritables objectifs stratégiques (cf. De l'épineuse question des objectifs stratégiques de l'Union européenne), ni ses propres intérêts stratégiques (cf. Existe-t-il un intérêt stratégique européen ?), ni même ce que devraient être ses propres limites géostratégiques à terme, elle poursuit sa fuite en avant dans des accords de partenariat, des stratégies d'élargissement et de voisinage des plus fantasques ! 

La vraie sécurité stratégique est celle qui consiste à se prémunir contre les véritables risques globaux comme ceux qu'analyse tous les ans le Global Risk Network (cf. leur tout dernier rapport : http://www.weforum.org/reports/global-risks-report-2015 qui vient d'être tout juste publié à l'occasion du forum économique mondial de Davos ) !

L'OTAN n'est pas faite pour çà !=

Par contre, L'UE devrait être totalement engagée dans cette dynamique ! Mais, pour le moment, elle tatone en s'arcboutant sur ses stratégies de sécurité inappropriées à cet égard, parce que préparées par des think tanks et des diplomates enfermés dans leur petit train-train de copier/coller de ce que produisent leurs homologues américains tout aussi mal disposés à élargir leur champ de vision  !

Bien sûr, comme en toute chose, il ne s'agit pas de jeter une opprobre froide :

  - ni sur ses politiques internes bien que l'absence d'anticipation et de filets de protection contre les crises systémiques que nous venons de traverser laisse à penser qu'aucune véritable analyse stratégique n'avait été entrprise dans les registres si stratégiques de l'économie et de la finance,

  - ni sur ses politiques externes, lesquelles ne sont pas à jeter systématiquement dans les poubelles dramatiques de l'Histoire !

Certains textes donnent parfois l'impression qu'il se passe ou pourrait parfois se passer des choses importantes dans ce champ crucial de la vie quotidienne des institutions européennes (cf. par exemple, récemment Council conclusions on Common Security (Brussels, 25 November 2013 ))

Son rôle central dans la gestion du dossier iranien suffit à témoigner de son efficacité sur l'échiquier international lorsque non seulement la volonté politique est réellement présente et partagée par les diplomaties nationales européennes, et que, simultanément, aucun intérêt et/ou objectif national vient en opposition avec les intérêts et objectifs poursuivis par l'Union !    

Mais enfin, lorsque l'on s'aventure à émettre des positions aussi catégoriques à l'égard des grandes puissances (cf. notamment Les idées de Catherine Ashton sur les ‘partenariats stratégiques’ avec la Chine, la Russie et les Etats-Unis - première partie - ainsi que Les idées de Catherine Ashton sur les ‘partenariats stratégiques’ avec la Chine, la Russie et les Etats-Unis - seconde partie -), à l'égard du Proche Orient (cf. notamment Pour dépasser la situation actuelle au Proche Orient, il faut d'abord cesser les hypocrisies et de soutenir les fausses bonnes solutions, et tirer les véritables leçons ! - nouvelle édition ) ou de la Turquie (cf. Le long chemin de l'adhésion turque à l'Union européenne, par Hélène Sallon (Le Monde)),

* lorsque l'on poursuit le développement d'un partenariat oriental sans y associer les acteurs stratégiques régionaux les plus concernés (cf. Joint Declaration of the Eastern Partnership Summit (Vilnius, 28-29 November 2013) ; L’UE ne doit-elle pas revoir sa stratégie à l’Est ? ; UE/Partenariat oriental : Vilnius: un "partenariat" ambigu ? ainsi que A Bruxelles, Poutine dénonce une « ingérence » des Européens, par Jean-Pierre Stroobants (Le Monde)),

* lorsque l'on poursuit aveuglément une stratégie d'élargissement dont personne ne perçoit plus le sens (cf. Attention ! Ceci N'EST PAS une "stratégie d'élargissement" ),

* lorsque l'on se comporte à l'égard de la Russie comme une marionnette sans cervelle, aussi incohérente qu'outrancièrement docile à l'égard d'un partenaire stratégique - les Etats-Unis- qui suavegarde d'autres intérêts stratégiques et poursuit d'autres objectifs stratégiques que les siens, et incapable d'assurer une réelle continuité de son engagement dans un processus réellement stratégique (le processus de Corfou, par exemple - voir à cet égard notamment Consensus des 27 - au COPS - sur un débat sur la sécurité européenne à l'OSCE ainsi que OSCE : Dialogue sur la sécurité européenne - Thèmes directeurs des réunions du Processus de Corfou)

* lorsque l'on engage, dans la précipitation la plus irresponsable eu égard à l'état actuel du regard porté par ses propres citoyens sur les responsabilités respectives à l'égard de ce qu'est devenue cette Union sur les registres économiques et sociaux, des négociations commerciales aussi stratégiques (avec les Etats-Unis, le Canada, la Corée du Sud, .... ou encore sur le commerce des services ... et des investissements),

* lorsque l'on ne loupe jamais une occasion pour ne pas doter l'Union des instruments de puissance et d'influence qui sont indispensables à un plein excercice de ses propres responsabilités stratégiques, notamment dans les domaines de la sécurité internationale et des divers champs où opére la globalisation (stratégique, économique, financière, culturelle, sociale, etc.)- comme celles de ses Etats membres -,

* lorsque l'on accepte aussi ouvertement de se faire espionner par ses propres amis et alliés,

comment peut-on imaginer un seul instant que l'on constitue une entité politique sérieuse ?    

Vous qui êtes en charge de ces dossiers, à quelque niveau que vous vous situiez :    

Sur quoi appuyez-vous vos déclarations, vos agendas, vos décisions et vos actions lorsque vous entrainez l'Union, et donc, avec elle, ses Etats membres, ses agents économiques et sociaux et ses citoyens, dans la tourmente de l'Histoire de manière aussi aventureuse et improbable ?

Etes-vous encore habités, si vous l'avez été un jour, par le souci permanent de servir la raison d'Union, sans faille, en conscience et en responsabilité ?

Etes vous conscients - et si tel est le cas, agissez-vous en prenant en compte le fait - que l'absence de véritable contrôle politique et démocratique de votre action accroît encore davantage vos responsabilités devant l'Histoire ?

Etes vous disposés à faire enfin la démonstration que vous ne cherchez à créer délibérément les conditions d'un assassinat en règle de ce beau projet sans précédent dans l'Histoire que constitue encore le projet politique européen !

Les évolutions sensibles que l'on observe aujourd'hui en matière d'information publique dans le domaine de la politique extérieure comme les consultations  publiques nombreuses proposées par les institutions de l'Union constituent des signes positifs importants qu'il est des plus indispensable de poursuivre et de développer !

Mais attention à ne pas décevoir les citoyens européens en masquant derrrière cette politique de communication des stratégies et des actes qui ne rencontreraient pas une large adhésion d'ensemble !

Une veille citoyenne européenne est à l'oeuvre ! Elle ne se contentera pas de déplorer les écarts, erreurs et fautes éventuelles si tel devait être le cas ....

Le Traité n'est plus inscrit dans le marbre, si tant est qu'un traité quelquil soit l'ait été un jour, comme on l'a trop souvent pensé dans les milieux bruxellois et fédéralistes ...

A bon entendeur, salut !

"Ce n'est pas mon boulot !" ou De l'irresponsabilité collective ! 

 "Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde." (Albert Camus)   

"Nous avons besoin d’hommes capables d’imaginer ce qui n’a jamais existé "      

Si la foi n'est pas accompagnée d'oeuvres, elle est bel et bien morte" (Saint Jacques)   

Voir également :

 * Ce dont l'Union européenne a le plus besoin aujourd'hui, c'est d'une vision stratégique de sa véritable place comme acteur global dans le monde

 * Réflexion prospective et planification stratégique : deux processus distincts au service de la préparation du futur - nouvelle édition -

 * UE : un service européen d'action extérieure au service de quelles stratégies et de quelles politiques ?

 * Mieux connaître le Service européen pour l'action extérieure de l'Union européenne 

 * Influence européenne : la nécessité d'un changement de paradigme (Notre Europe – Institut Jacques Delors)

 * Objectifs politiques, principes, valeurs et intérêts en jeu au sein de l'Union européenne dans la double perspective politique et stratégique, par André Dumoulin

 * "PREPARING FOR THE FUTURE" : Speech by President of the European Council Herman Van Rompuy to the Brussels Forum of the German Marshall Fund (Brussels, 15 March 2013)

 * PENSER L’INTERET EUROPEEN : Du compromis entre intérêts nationaux à l’intérêt général européen      

 * Réviser en profondeur la stratégie européenne de sécurité ! De la nécessité et de l'urgence (1)

 * Réviser en profondeur la stratégie européenne de sécurité ! De la nécessité et de l'urgence (2)

 * Interrogations préalables à l'établissement d'un ‘concept stratégique global’ pour la politique de Sécurité de l'Union européenne

 * Bâtir une défense commune pour assurer l’autonomie politique et stratégique de l’Union européenne ! Du constat d’absence d’un tel projet politique dans l’agenda européen !

Voir également les articles suivants :  

 * Penser la stratégie signifie aujourd'hui penser et agir de manière à la fois globale et systémique

 * Europe politique : un espoir est-il raisonnable ? par Alain Richard (Revue Politique étrangère)

 * Vouloir bâtir une Europe politique comporte des exigences irréductibles ! (nouvelle édition)

 * Où en est l'Union européenne face aux défis globaux ? - première partie -

 * en est l'Union européenne face aux défis globaux ? - deuxième partie -

 * Où en est l'Union européenne face aux défis globaux ? - troisième partie -

 * Où en est l'Union européenne face aux défis globaux ? - quatrième partie -

 * Où en est l'Union européenne face aux défis globaux ? - cinquième partie -

 * Où en est l'Union européenne face aux défis globaux ? - sixième partie -

 * Où en est l'Union européenne face aux défis globaux ? - septième partie -

 * Réviser en profondeur la stratégie européenne de sécurité ! De la nécessité et de l'urgence (1)

 * Réviser en profondeur la stratégie européenne de sécurité ! De la nécessité et de l'urgence (2)

 * European Parliament 2013 review of the organisation and the functioning of the EEASSpeech by President of the European Council Herman Van Rompuy at the European Parliament (Brussels, 28 May 2013)

 * Annual Report 2013 to the European Council on EU Development Aid Targets - Council Conclusions (3241st Foreign Affairs Council meeting (Brussels, 28 May 2013)

 * C'est plus que jamais aux génies culturels, scientifiques et techniques que doivent être confiées les clés des réflexions prospective et stratégique !  

 * Le gouvernement a-t-il plagié les services de renseignement américains pour la France 2025 ? par Éric Verhaeghe (Atlantico.fr)

 * France 2030 : cinq scénarios de croissance (rapport du Centre d'analyse stratégique et de la Direction générale du Trésor)

 * La relève stratégique française, par Michel Miraillet (reproduit sur le site Diploweb.com)

  ainsi que d'autres articles publiés dans la rubrique intitulée Regards-citoyens.com analyse et propose    

Voir enfin l'échange de correspondances entre le Général de Gaulle et Jean Monnet à propos de l'Europe (cf. 'De Gaulle & Jean Monnet face à l'Europe' de Aloys Rigaut)

ainsi que le remarque ouvrage suivant du professeur Jean-Louis Quermonne

dont Regards-citoyens.com a choisi de publier les extraits suivants :

L'Union européenne dans le temps long

 

 

 * Les trois principaux défis qui se présentent à l'Union européenne pour qu'elle devienne une authentique Union politique, selon Jean-Louis Quermonne

 * Du socle idéologique minimal d’une Union politique européenne en construction (extraits de « L’Union européenne dans le temps long » de Jean-Louis Quermonne ) ! - Première partie -

 * Du socle idéologique minimal d’une Union politique européenne en construction (extraits de « L’Union européenne dans le temps long » de Jean-Louis Quermonne ) ! – seconde partie –

 * Vers une puissance publique européenne (extraits de « L’Union européenne dans le temps long » de Jean-Louis Quermonne ) ! - Première partie -

 * Vers une puissance publique européenne (extraits de « L’Union européenne dans le temps long » de Jean-Louis Quermonne ) ! - Seconde partie -

 

 

Partager cet article

Penser pour agir !

" Je préférerai toujours les choses aux mots,
et la pensée à la rime !
 "
 

(Voltaire)

 

" L'homme libre est celui qui n'a pas peur d'aller

jusqu'au bout de sa pensée "

(Léon Blum)

 

"La démocratie est d'abord un état d'esprit"

(Pierre Mendès France)  

 

 

Recherche

Catégories