8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 07:10

La réponse intégrée aux risques et aux crises, le renforcement des partenariats avec les alliés et " divers groupes " d'acteurs et la reconfiguration des forces de sorte à ce qu'elle puissent répondre aux besoins d'un environnement changeant et peu sûr sont les nouvelles priorités de la stratégie militaire américaine 2011, présentée le 8 février par le chef d'état-major interarmées des Etats-Unis, l'amiral Mike Mullen.

Plutôt que d'insister sur la guerre contre le terrorisme, comme la stratégie précédente adoptée en 2004, la nouvelle stratégie militaire américaine insiste surtout sur un environnement de sécurité "multinodes", sur l'asymétrie des menaces, la prolifération des acteurs non étatiques et l'importance du développement de nouvelles capacités multilatérales, dans le domaine de l'espace ou de la défense informatique.

La stratégie réaffirme qu'outre la protection des intérêts nationaux américains, les Etats-Unis continueront à protéger leurs alliés et leurs partenaires, ne serait-ce qu'en venant en soutien au développement des capacités nationales ou en lançant, seul "si nécessaire", mais en "partenariat de préférence", les actions contre les agressions.

Sur le plan international, les objectifs poursuivis dans la stratégie portent ainsi sur :

 - la lutte contre les extrémismes, au travers notamment du renforcement et de l'extension du réseau de partenariats ;

 - la dissuasion et la lutte contre les agressions, en mettant en place les stratégies de non prolifération nucléaire et des armes de destruction massive ainsi qu'au renforcement des capacités permettant de contrer toutes formes de déni d'accès auxquelles les Etats-Unis pourraient être confrontés ;

 - le renforcement de la sécurité internationale et régionale : la rapidité de réponse et la coordination avec des partenaires sont jugées essentielles.

Au Proche-Orient, un effort particulier portera sur la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive et les forces para-étatiques. Le document assure aussi que les Etats-Unis maintiendront "une présence appropriée" dans la région "capable de rassurer les partenaires et les alliés et d'empêcher l'Iran d'acquérir des armes nucléaires".

L'action en Afrique est désormais focalisée, en particulier, sur les "Etats critiques" particulièrement touchés par la menace terroriste.

S'agissant de l'Asie du Nord-Est, le document insiste sur le maintien d'une forte présence pour des décennies, avec un soutien renforcé aux forces armées japonaises et la coopération avec la Corée du Sud.

A l'égard de l'Europe, la stratégie militaire américaine insiste sur le renforcement des relations avec les pays non-membres de l'OTAN, sur le renforcement de la coopération militaire avec la Russie, sur le rôle de la Turquie dans la sécurité régionale, sur le soutien du nouveau concept stratégique (y compris dans la cyber-défense et l'espace) ainsi que sur la poursuite de la mission de spécialisation.

Le document précsie également que les Etats-Unis suivront de près les réajustements budgétaires de leurs Alliés et l'adaptation de l'OTAN à ces réductions, afin de garantir que l'Alliance sera toujours capable d'assurer un spectre complet d'opérations.

 

Source : Europe, Diplomatie & Défense

 

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Penser pour agir !

" Je préférerai toujours les choses aux mots,
et la pensée à la rime !
 "
 

(Voltaire)

 

" L'homme libre est celui qui n'a pas peur d'aller

jusqu'au bout de sa pensée "

(Léon Blum)

 

"La démocratie est d'abord un état d'esprit"

(Pierre Mendès France)  

 

 

Recherche

Catégories

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog